Grâce à Agence Cartel nous avons pu voir lundi dernier une projection presse du film "Overlord", prochain film des studios Paramount Pictures. Voici notre critique sur cette nouvelle production signée J.J.Abrams
«6 juin 1944, soit moins de 12h avant le débarquement qui marquera l'histoire, un petit groupe de très jeunes soldats américains se retrouve parachuté derrière les lignes adverses afin de faire tomber le clocher d’une église qui sert de relais de communication à l’ennemi nazi. Hélas entre le nombre peu massif de G.I. ayant réussi à atteindre le point de RDV et le peu de temps pour mener à bien la mission, 3h seulement avant le lancement du débarquement ; les 4 soldats vont faire une découverte macabre, qui va chambouler le but de leur mission.»
J.J. Abrams a beau dire que ce film ne fait pas partie de la série des « Cloverfield », il a tout de même bien failli en être estampillé aussi. Mais son jeune réalisateur, signant seulement son second long métrage, affirme qu’Overlord est un stand Alone, un film qui se suffit à lui-même.
En effet Julius Avery réalise ici un thriller surnaturel, un cocktail vivifiant à la fois entre "Il faut sauver le soldat Ryan", "Inglourious Basterds", et le jeu vidéo "Wolfenstein".
Ce long métrage nous renvoie dans les films de guerre du début des années 90, à la limite de la série B. Le jeu de caméra et la direction photographique du film nous transportent dans un thriller horrifique dès le début, on débarque dans l’histoire d’ailleurs de manière très brute, ce qui nous permet de ressentir ce mal-être des soldats avant d’arriver sur le terrain de guerre.
Il faut souligner que côté acteurs, aucune grosse tête d'affiche, ce qui nous donne là un très bon casting où chaque acteur met ses propres tripes dans son personnage.
On ne s’attend vraiment pas à ce film qui paraît être un simple film sur la seconde guerre mondiale, mais quand on est devant on y passe un bon moment de détente et frisson. En bref 1h50 de bonnes surprises et d’action.

Article rédigé par Zach
Back to Top